Logonew
 



Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

BRESSUIRE - ANGLET Les Genêts ne doivent pas revenir bredouilles, ce soir, s’ils veulent aborder le sprint final en position d’outsiders

OLAZCUAGA

L’élimination contre Lège en quarts de finale de la Coupe d’Aquitaine (1-3), samedi dernier, n’avait pas été du goût d’Henri Olazcuaga à la sortiedes vestiaires. Une semaine plus tard, il revient sur cette rencontre avec un peu plus de recul : « Ce sont surtout les vingt-cinq dernières minutesqui ne sont pas bonnes. On
en encaisse trois buts même si ledernier reste anecdotique. On a surtout manqué de présence et de caractère même si la première période avait été correcte. Quelques détails peuvent aussi faire pencherplus le match en notre faveur en première mi-temps mais il est certain qu’on ne peut pas reproduire ce genre de match ce soir à Bressuire »,explique le technicien angloy.

L’élimination a été abordée en semaine avec les joueurs et le coach basque indique qu’il « n’y a rien de mieux que de se relancer tout de suite sur du positif » même s’il sait pertinemment que l’adversaire sera coriace : « Ils n’ont jamais pris de correction et restent sur sept matchs sans défaite (quatre victoires et trois nuls). » La dernière remonte au 14 janvier dernier à domicile contre Angoulême.

Sans-faute
Le sprint final est désormais lancé avec seulement six matchs à disputer. Les Genêts, lancés à la poursuite de Limoges (un point devant) et du Stade Bordelais (leader à quatre longueurs), n’ont presque plus le droit à l’erreur : « On ne peut jamais trop dire ça mais effectivement, il va nous falloir un parcours quasi sans faute si on veut monter. Notamment avec la réception du Stade Bordelais dans une semaine. En fait, il ne faut pas louper les deux prochains matchs si on veut encore espérer quelque chose », lance Henri Olazcuaga. Les trois premiers vont s’affronter en confrontations directes d’ici la fin et rencontre chacun Bressuire et Pau B, véritables juges de paix de ce sprint. « Niort ne peut pas monter et ne comptera pas dans le classement final du meilleur second mais Bordeaux peut encore revenir », estime encore le coach Angloy.

Henri Olazcuaga devra se passer des services de Yohann Sauvestre (adducteurs, une IRM décidera de la durée d’indisponibilité), Anthony Dos Santos qui a repris les entraînements, Jérôme Arhancet qui retouchait le ballon hier soir et Romain Berhondo touché au mollet dans la semaine.

J. D. - Sud-Ouest
Facebook Slider
Everett Furnace Repairs