Logonew
 



Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
 
dalloisyon
Le journaliste vendéen s'est un peu emmêlé les pinceaux : le 1er buteur est bien Arthur Dallois et notre prochain adversaire l'Aviron Bayonnais, et non pas le Stade Bordelais (avec qui nous sommes à la lutte ... mais à distance !)
 
LA ROCHE-SUR-YON - ANGLET Les Genêts croient encore à la montée

Encore en course pour accrocher une place parmi les meilleurs deuxièmes synonyme d’accession, les Angloys se devaient de réussir un coup en Vendée.
En s’imposant, non sans un brin de réussite, ils ont entretenu l’espoir avant d’accueillir le Stade bordelais pour un ultime rendez-vous décisif.

Tout avait pourtant mal commencé pour les Basques, menés d’entrée. Il ne fallait en effet pas arriver en retard samedi au stade Henri-Desgrange. On jouait depuis une vingtaine de secondes quand Mornet, bien servi par Geoffrit coté gauche, ouvrait la marque d’un tir croisé (1’). On pensait les choses bien engagées pour les Yonnais. C’était sans compter sur la réaction angloye qui ne se faisait pas attendre puisque moins d’une minute plus tard Maubaret trompait
Moratti d’une frappe croisée (2’).

Bien regroupé
Les locaux étaient tout près de reprendre l’avantage sur ce centre au cordeau de Mornet pour Berjon dont la reprise pas assez appuyée échouait sur Ellissalde (27’). Suite à un corner, la réponse venait cette fois de N’Gadi Kakou dont la tentative était claquée au-dessus par Moratti (34’). Les Vendéens s’efforçaient de donner de la fluidité au jeu mais leur intentions n’étaient pas récompensées et avortaient le plus souvent aux abords de la surface.
Un peu plus entreprenants à la reprise, les Angloys profitaient d’un coup franc dévié aux vingt mètres de N’Gadi Kakou pour prendre l’avantage (56’). Les Vendéens accusaient le coup. Face à une défense basque bien regroupée devant Ellissalde,  ils ne parvenaient pas à créer le danger. Tout au contraire de Berhondo qui, sur un contre, voyait sa tentative filer au ras du montant de Moratti (90’+2). Les choses en restaient là pour des Yonnais trop brouillons après le repos, alors que les Angloys réalisaient la bonne opération.

ENTRAÎNEUR D’ANGLET - Henri Olazcuaga
« J’ai une impression bizarre car on n’a pas été bon. En première mi-temps, on a été apathique, dominé, peu inspiré et sur une fulgurance, on arrive à marquer. On s’est un peu mieux trouvé ensuite. Mais je suis content du résultat contre une bonne équipe de La Roche et d’avoir à jouer un dernier match avec un peu d’enjeu même si c’est contre le Stade Bordelais. »

Jean-Yves Prouteau - SUD-OUEST

Facebook Slider
Everett Furnace Repairs

National CPR Association